Clap de début pour les primes Renolution!

Elles sont en vigueur depuis le 1er janvier mais il aura fallu quelques semaines de plus pour en percevoir clairement les contours. Sans oublier qu’il n’était pas possible jusqu’alors d’introduire une demande de prime. La procédure est à présent ouverte et ce, à dater du 1er mars 2022.


Contexte


La refonte du système de primes s’inscrit dans la stratégie Renolution, un ensemble de mesures mises en place pour booster la rénovation énergétique du bâti bruxellois et ainsi réduire les émissions de CO2 de 47% d’ici 2030 et de 90% d’ici 2050. Les primes doivent encourager les bruxellois – particuliers, copropriétés et entreprises – à rénover leur bien pour en améliorer la performance énergétique. A terme, les plus mauvais élèves – les fameuses passoires énergétiques, détentrices d’un certificat F ou G – seront contraints de réaliser des travaux pour améliorer leur score PEB.



Dans ce contexte de stratégie Renolution, la région joint les moyens à la parole. Le budget augmente de 41 à 53 millions d’euros, soit une hausse de près de 30%, et le nombre de primes passe de 50 à 70, soit 20 nouvelles primes pour encourager la transition énergétique !




Les nouveautés

Fusion des systèmes préexistants

La prime Rénolution succède aux 3 systèmes de primes auparavant en vigueur, à savoir les primes Énergie, Rénovation et Embellissement des façades.

Une procédure uniformisée

Les primes à la Rénovation se demandaient avant le début des travaux. Désormais, toutes les demandes se feront après travaux. De quoi simplifier la procédure !

Une procédure numérisée

Exit les dossiers papier. Toutes les demandes se feront désormais en ligne, via le portail IRIS Box, accessible dès ce 1er mars !

Eligibilité et barèmes pour les personnes physiques

Toute personne physique a désormais droit à une prime, même avec des revenus élevés. Parmi 3 catégories de revenus, la catégorie de base s’applique par défaut, sauf à démontrer un revenu inférieur ou un statut particulier (ACP, AIS, …).

Augmentation du plafond des primes

Pour les personnes physiques, le plafond des primes passe à 50.000€ en résidence principale, une nette augmentation par rapport à l’ancienne prime.

Un investissement renforcé pour la PEB et l’isolation

Augmentation significative également du côté des primes à l'isolation, en particulier l'isolation de toiture ! Et ce n'est pas tout car de nouvelles primes viennent subsidier les finitions sur isolant (revêtements de toitures, crépis sur isolants, ...).

Exit les constructions neuves

Celles-ci sont exclues du nouveau système. Une évolution qui fait écho à la volonté assumée du politique de favoriser la rénovation au détriment de la démolition.

On investit dans l’embellissement des façades

Les primes à l'embellissement des façades sont généreusement augmentées à 50€/m². On compte aussi 2 nouvelles primes pour les pignons et façades arrière !

Exit les propriétaires bailleurs

On investit dans les façades, oui, mais uniquement pour les occupants. Les propriétaires bailleurs sont exclus des primes à l’embellissement des façades !

Du changement dans les bonus pour matériaux naturels

Le bonus "isolant naturel" passe de 15€/m² (voire 19€/m² en cumulant Energie et Rénovation) à 10€/m². A l’inverse, certains bonus sont démocratisés, comme pour les revêtements de toitures durables et les châssis/bardages en bois certifié.

Plus de bonus pour les zones EDRLR et ZRU

Clap de fin pour le bonus de 10% pour les bâtiments résidentiels situés dans des zones particulières de développement du logement ou de rénovation urbaine.

Exit les chaudières dans le bonus "travaux complémentaires"

Ce bonus de 10 à 20% qui s’applique lorsqu’on cumule 3 des postes suivants : isolation thermique, portes et fenêtres, pompe à chaleur, VMC.

Un bonus pour récompenser le réemploi !

C’est une nouveauté et un premier pas dans la bonne direction. La prime relative aux installations sanitaires est augmentée de €70 par équipement de réemploi !


Que penser de tout cela ?


Du positif, bien sûr. Dans les moyens investis mais aussi dans le travail d’uniformisation, pour un système plus lisible et plus efficace. Sans oublier le tout premier bonus en faveur du réemploi !


Du moins positif, malheureusement, avec l’abaissement du bonus en faveur des isolants naturels. Un choix difficile à comprendre, à l’heure où l’on encourage tout Bruxelles à isoler et où il semble tomber sous le sens d’encourager le recours aux isolants durables, plutôt que pétrochimiques.


Reste que les montants alloués permettent largement d’aborder des travaux de rénovation plus sereinement. Notre conseil ? Consacrer des moyens à la conception et au choix des matériaux. Nous vous y aidons !


Besoin de plus d’information ?


Pour les informations officielles sur les primes et la procédure, rendez-vous sur le site Renolution.


Pour demander conseil sur les conditions d’éligibilité ou la constitution d’un dossier, si vous êtes un particulier, contactez Homegrade.


Cet article a été rédigé en collaboration avec Timothée Morel, Fondateur d’EasyPrimes, expert dans le calcul et la gestion des demandes de primes à Bruxelles. Un coup de pouce bienvenu qui vous fera économiser du temps et de l’énergie !